Cabinet Exelmans des Docteurs Elias & Georges KHOURY

Implantologie, Reconstitution osseuse, Chirurgie buccale

Get Adobe Flash player

 

La reconstitution osseuse

 

Il n'est pas rare que la hauteur ou la largeur de l'os maxillaire soit réduite suite à une atrophie osseuse de façon à ce que la substance osseuse existante ne soit pas suffisante pour accueillir avec fiabilité les implants. Si on veut absolument faire une implantation, une reconstruction  osseuse (augmentation) est indispensable et elle est réalisée avant ou en même temps que l'implantation. Ce sont soit les os du patient ou un substitut osseux qui sont utilisés comme matériau de comblement.
Le meilleur matériau de comblement reste encore l'os autogène, qui est prélevé par exemple dans l'angle mandibulaire ou sur le menton puis greffé (solidarisé). C'est seulement pour les reconstructions de grande envergure que des sites de prélèvement extrabuccaux comme le bassin sont choisis.
impl1
Les surfaces marquées en rouge correspondent aux sites de prélèvement osseux possibles dans la bouche : le menton, l'angle mandibulaire, la branche montante mandibulaire et la tubérosité au fond du maxillaire supérieur.
 Les morceaux d'os prélevés sont fixés en bloc avec des petites vis en titane sur la section de la mâchoire à reconstruire ou alors réduits en granulés et recouverts d'une membrane spéciale (par ex. Bio-Gide®). Au bout de six mois, la greffe osseuse est intégrée et les implants dentaires peuvent être posés.
La reconstruction osseuse à l'aide de membranes est appelée aussi GBR (de l'anglais : Guided Bone Regeneration = régénération osseuse guidée) ou GTR (de l'anglais : Guided Tissue Regeneration = régénération tissulaire guidée). Bio-Gide® est par exemple une membrane en collagène qui se résorbe automatiquement et qui ne doit pas être retirée ultérieurement.
Même les substituts osseux (par ex. Bio-Oss®) d'origine synthétique ou naturelle peuvent être  utilisés pour des petits déficits osseux. Il faut compter trois à huit mois pour que les "os artificiels" soient envahis par les os néoformés et remplacés petit à petit. Avantage : le prélèvement de masse osseuse autogène devient souvent inutile grâce à l'utilisation de substituts osseux. Les greffons artificiels et d'origine naturelle peuvent être combinés les uns avec les autres.

 impl2  Les substituts osseux et les membranes : l'os artificiel (ici Bio-Oss®) est disponible en granulés de différents gabarits ou en bloc.
impl3 Augmentation de la masse osseuse à l'aide d'une membrane (GBR) :
À gauche : le substitut osseux (Bio-Oss®) est recouvert d'une membrane en collagène (Bio-Gide®).
Au milieu : environ huit semaines plus tard, des vaisseaux sanguins et des cellules osseuses se sont formés dans la masse osseuse artificielle
À droite : plusieurs mois après, la membrane s'est résorbée, le corps étranger est entièrement remplacé par une masse osseuse néoformée.
impl4 impl5
impl6 impl7
 Crête alvéolaire trop étroite : l'os est reconstitué avec un greffon en bloc avant l'implantation (1). Les déficits osseux de petite envergure sont comblés pendant l'implantation avec des granulés osseux ou un substitut osseux (2-4).