Cabinet Exelmans des Docteurs Elias & Georges KHOURY

Implantologie, Reconstitution osseuse, Chirurgie buccale

Get Adobe Flash player
Vue du bloc depuis la salle de consultation du Dr Elias Khoury
Salle de consultation du Dr Elias Khoury
Vue de l'exterieur 83 boulevard Exelmans, Paris 16 ème 01 46 51 11 02

 

Votre première visite :

être à votre écoute pour mieux vous soigner

 

Cette première visite va nous permettre de faire connaissance affin d'établir un plan de traitement.

 

Merci de vous munir :

De vos récentes radiographies,

Des ordonnances et des traitements en cours.

Du questionnaire médical.


En l’absence de radiographies récentes, notre cabinet est équipé d’un appareil de radiologie dernière génération qui permet de réaliser des radiographies panoramiques 2D ou des cône beams 3D.

 

Après un examen clinique détaillé, nous serons en mesure d’établir un diagnostic.

Des explications claires et simples vous seront fournies  afin de répondre au mieux à vos attentes.


Les différentes étapes du traitement vous seront détaillées.

 

Mes assistantes vous remettront dès la fin de ce premier rendez-vous le devis, les ordonnances ainsi que tous les documents nécessaires au bon déroulement du traitement.


Nous collaborons étroitement avec votre chirurgien dentiste traitant et des échanges par courriers ou par E-mails nous permettent de coordonner toutes les phases du traitement.


Pour mieux vous connaitre merci de remplir le questionnaire medical que vous devez télécharger . Si vous avez un doute sur une des réponces à apporter passez les, nous le relirons (compléterons) ensemble.

 

Formulaire

Vous pouvez remplir le formulaire en ligne.

 Questionnaire médicale première visite «cliquer ici» pour accéder au formulaire à remplir en ligne

 Merci de bien vouloir remplir, le signer avant votre venue.

 

 

 

 

 

L'implantologie

 

Les implants dentaires expliqués

Voir les vidéos sur les implants dentaires. (cliquer)

Pose d'implant dentaire
Implants dentaires
{youtube}DsYR7KRShWQ{/youtube} {youtube}NLa6GLycLg4{/youtube}
Pose d'implant dentaire
- Pilier en titane
Greffe offeuse avant pose d'implants

A déplacer dans reconstitution

{youtube}2mgYqV4-ydc{/youtube} {youtube}UZwU5fbkG7M{/youtube}

 

L’implant dentaire est une racine artificielle fixée dans l’os de la mâchoire pour remplacer la racine d’une dent naturelle absente. Sur cette racine sera fixée, après une période de cicatrisation une couronne en céramique.

A quoi ressemble un implant ?

Un implant est une vis en titane le plus souvent avec des diamètres et longueurs différentes correspondant et respectant les différents volumes osseux et les différentes situations dans la mâchoire, le bilan radiographique en 2 ou 3 plans dans l’espace est nécessaire.

Conditions de pose d’un implant

L’intervention doit être réalisée dans des conditions d’asepsies strictes. L’implant est posé sous une anesthésie locale, identique à celle pratiquée pour un soin dentaire ou une extraction. La chirurgie est indolore.

Y a-t-il un âge minimum ou maximum pour recevoir un implant ?

Généralement les implants sont posés à partir de la fin de la croissance osseuse. Il n’y a pas d’âge limite de pose d’un implant. Ce qui compte surtout, c’est le volume et la qualité osseuse ainsi que l’état général du patient.

Schéma d’un implant dentaire et photo clinique :

ORG implant non montee schema implant Prothèse montée sur implant

Le rejet existe-t-il ?

Le rejet n’existe pas, cependant certains échecs (environ 4%) peuvent survenir, dûs essentiellement à une infection locale. Le taux de succès de cette technique qui a près d’ une trentaine d’années est de 95% à quinze ans.

Durée de vie d’un implant ?

Un implant se comportera donc comme un support dentaire et sa durée de vie serait similaire à la dent naturelle. Pour atteindre un tel taux de succès, l’implant doit être posé dans un axe et une situation prophétiquement convenables et supporter des forces de mastications physiologiques non excessives. Il en est de même pour une prothèse dentaire classique (couronne, bridge, appareils amovibles).

Y a-t-il plusieurs marques d’implants dentaires ?

Plus d’une centaine de marques d’implants existent, sans compter les implants discounts éphémères. Il est impératif de s’assurer du sérieux de la société fabricant l’implant, de son ancienneté et du contrôle qualité qu’elle apporte à ses produits. Une garantie de succès peut alors être assurée.

Les différentes phases ?

Les interventions chirurgicales et prothétiques s’effectuent en une ou plusieurs étapes en fonction du volume et de la qualité (densité) osseuse.

Qu’est-ce qu’une ostéointégration ?

La mise en place de l’implant est suivie d’une période de cicatrisation et d’adaptation osseuse à la surface. Il faut compter de 2 à 6 mois pour cette phase d’intégration osseuse.

Quelles sont les indications ?

La perte d’une ou de plusieurs dents peut être compensée par la pose d’implants et le patient retrouve une esthétique et une fonction normale chez les personnes édentées si le volume osseux est suffisant plusieurs options sont possibles : dents fixes sur implants ou stabilisation d’un appareil complet, dans ce cas le nombre d’implant est moins important et le traitement moins onéreux.

Quand le volume osseux est insuffisant que peut-on faire ?

Parfois le volume osseux est réduit du fait de l’ancienneté des extractions, d’une anatomie particulière ou de pertes osseuses dûes à des infections dentaires. Dans ces cas, une amélioration du volume osseux préalable ou concomitante à la pose d’implants est possible.

Doit-on faire une greffe d’os prélevé sur le patient systématiquement ?

Certaines chirurgies nécessitent effectivement un prélèvement osseux chez le patient. Mais dans la majorité des cas, les biomatériaux appelés aussi matériaux de substitution d’origine diverses (synthétiques ou naturelles) peuvent pallier le prélèvement osseux.

Est-ce douloureux ? Y-a-til des suites opératoires ?

En principe les chirurgies de réparations osseuses réalisées sous anesthésies locales ne sont pas douloureuses. Quelques actes sont longs et une assistance anesthésique (injections de sédatifs par un anesthésiste) peut rendre la chirurgie plus confortable sans que cela ne soit une obligation. Une surveillance post opératoire d’ne heure environ est indispensable et le patient repart normalement chez lui.

Quand peut-on poser les implants après une greffe ?

En fonction de l’anatomie, de l’importance de la greffe et du type de matériau utilisé les délais de cicatrisation varient cependant, un délai de 5 à 6 mois est généralement constaté.

Y-a-t-il une garantie pour les implants ?

Un implant implanté chez un patient sein se comporte, une fois intégré, comme une dent naturelle. Sa durée de vie dépend essentiellement de l’équilibre de contact entre les arcades et de l’hygiène rigoureuse que le patient y apporte. Des contrôles réguliers et un suivi par le praticien traitant est indispensable.

En quoi sert le consentement éclairé ?

Le consentement éclairé a pour rôle d’informer le patient sur ses obligations et ceux du praticien en terme de suivi et de garanties. Le patient donne, en signant le consentement éclairé, son aval au praticien pour utiliser tous les traitements complémentaires (biomatériaux, chirurgies de gencives etc…) pour une bonne réussite de l’implantologie. Cet engagement est indispensable pour le succès à long terme des implants.

 


Les conseils pré et post-opératoires

 

Une intervention de chirurgie buccale nécessite certaines précautions pré et post-opératoires pour assurer une cicatrisation rapide et éviter les complications.

 

GREFFES OSSEUSES

 

Recommandations pré – opératoires

Prendre les médicaments prescrits selon l’ordonnance qui vous a été délivrée. Les médicaments à base d’aspirine peuvent entrainer un saignement pendant et après l’intervention, conformez-vous aux consignes de votre médecin traitant ou de votre dentiste.

Prendre votre petit déjeuner ou déjeuner habituel.

Prendre vos médicaments habituels sauf indication contraire.

Penser à remplir et signer les documents donnés lors de la consultation (devis global, devis implant, consentement).

Penser à apporter les documents radiographiques en votre possession.

Les femmes doivent, le cas échéant, signaler au praticien le type de contraception. En effet, certains médicaments peuvent les rendre provisoirement inefficaces.

Il est déconseillé de consommer des boissons alcoolisées au moins le jour de l’intervention et de fumer pendant les jours suivant l’intervention.

Si une pathologie générale (grippe, fièvre, etc…) est apparue depuis le dernier rendez-vous, si vous vous posez la moindre question, merci de prévenir le cabinet.

Tenue vestimentaire

Porter des vêtements confortables tel que des chemisettes ou chemisiers à manches courtes et à col ouvert ou large sont recommandés lorsque les greffes sont réalisées sous anesthésie locale.

Transport

Prévoir un accompagnant adulte responsable, qui vous ramènera chez vous en voiture. Vous ne devez pas conduire de véhicule pendant 12 à 24 heures après une chirurgie de greffe osseuse.

Hygiène

La guérison optimale de la greffe osseuse exige une bonne hygiène dentaire et buccale. Une hygiène appropriée diminue aussi le risque d’infection. Utiliser une brosse à dent chirurgicale (extra souple) au niveau de la zone opérée pendant les 10 premiers jours.

Vous pouvez reprendre le brossage des dents et du site de la greffe, avec une brosse souple normale, dans les 10 jours qui suivent l’intervention.

 

Conseils post – opératoires

Attendre la disparition de la sensation d’anesthésie avant de manger (risque de morsures : joues, langue et lèvres).

Prendre l’antalgique à la fin de l’intervention, renouveler la prise si la douleur persiste (selon les indications de l’ordonnance).

Un œdème et/ou un hématome peuvent apparaître 24 ou 48 heures après l’intervention. Ces réactions sont normales. Vous devez appliquer une poche de glace sur le secteur soigné, afin d’éviter la chaleur. Vous devez également veiller à ne pas dormir du coté opéré, surtout si la chirurgie a été importante.

Une limitation de l’ouverture buccale est fréquente pendant quelques jours.

Un suintement peut persister pendant quelques heures, c’est une suite opératoire normale. Eviter de cracher, de forcer l’ouverture buccale, de passer la langue sur la plaie ou d’aspirer. En cas de véritable saignement, appliquer une compression de 10 à 15 minutes, puis 30 minutes au niveau de la plaie. Si les saignements persistent, contacter l’équipe soignante.

Les bains de bouche prématurés peuvent déclencher un saignement. Attendre 24 heures après l’intervention.

Eviter les aliments bouillants, acidulés, pimentés et durs pouvant agresser la zone opérée durant les 48 heures qui suivent l’intervention. Préférer une alimentation semi-liquide, tiède ou froide.

Les fils de suture utilisés en bouche par le Dr.Elias KHOURY sont résorbables après 10 à 20 jours (sauf mention particulière du chirurgien).

Arrêter le tabac et l’alcool les jours qui précèdent et qui suivent l’intervention (risque d’infection ou de retard de cicatrisation).

Prévoir un repos de quelques jours.

En cas de comblement sous sinusien, il faudra éviter les mouchages importants ou violents pendant les premières semaines.

Une fièvre modérée est fréquente dans les 24/48 heures qui suivent une intervention. Ceci n’est pas le signe d’une infection. L’infection est liée aux bactéries normalement présentes dans la bouche et aux débris alimentaires qui peuvent infecter la ou les zones opérées. Elle se manifeste le plus souvent 3 semaines après l’intervention, plus rarement à 8 jours, 15 jours ou 1 mois. Dans ce cas, quand tout est rentré dans l’ordre (disparition de l’œdème et des douleurs), un ou des signes suivants peuvent réapparaître : un gonflement de la joue, des douleurs ou une sensation de mauvais goût dans la bouche. Dans le cas où vous rencontreriez ces signes, veuillez contacter votre chirurgien, afin qu’il vous revoit pour effectuer un geste local d’assainissement.

 

L’équipe médicale

 

 

 

 

Les conseils pré et post-opératoires

 

Une intervention de chirurgie buccale nécessite certaines précautions pré et post-opératoires pour assurer une cicatrisation rapide et éviter les complications.

 

CHIRURGIE ORALE – POSE D’IMPLANT

 

Recommandations pré – opératoires

Prendre les médicaments prescrits selon l’ordonnance qui vous a été délivrée.

Les médicaments à base d’aspirine peuvent entrainer leur saignement pendant et après l’intervention, conformez-vous à l’avis de votre médecin traitant ou de votre dentiste.

Il est déconseillé de consommer des boissons alcoolisées au moins le jour de l’intervention et de fumer pendant les jours qui précèdent l’intervention.

Si une pathologie générale (grippe, fièvre etc…) est apparue depuis le dernier rendez-vous ou si vous vous posez la moindre question, merci d’appeler le cabinet.

Prendre votre petit déjeuner ou déjeuner habituel.

Prendre vos médicaments habituels sauf indication contraire.

Penser à remplir et signer les documents donnés lors de la consultation (devis, consentement, questionnaire médical).

Penser à apporter les documents radiographiques en votre possession.

 

Conseils post – opératoires

Attendre la disparition de la sensation d’anesthésie avant de manger (risque de morsures : joues, langue et lèvres).

Prendre l’antalgique à la fin de l’intervention, renouveler la prise si la douleur persiste (selon les indications de l’ordonnance).

Un œdème et/ou un hématome peuvent apparaître 24 ou 48 heures après l’intervention. Ces réactions sont normales. Vous devez appliquer une poche de glace sur le secteur soigné, afin d’éviter la chaleur. Vous devez également veiller à ne pas dormir du coté opéré, surtout si la chirurgie a été importante.

Un suintement peut persister pendant quelques heures, c’est une suite opératoire normale. Eviter de cracher, de forcer l’ouverture buccale, de passer la langue sur la plaie ou d’aspirer. En cas de véritable saignement, appliquer une compression de 10 à 15 minutes, puis 30 minutes au niveau de la plaie. Si les saignements persistent, contacter l’équipe soignante.

Les bains de bouche prématurés peuvent déclencher un saignement. Veuillez attendre 24 heures après l’intervention. Utilisez une brosse à dent chirurgicale (extra souple) au niveau de la zone opérée.

Eviter les aliments bouillants, acidulés, pimentés et durs pouvant agresser la zone opérée durant les 48 heures qui suivent l’intervention. Préférer une alimentation semi-liquide, tiède ou froide.

Les fils de suture utilisés en bouche par le Dr. Elias KHOURY sont résorbables après 10 à 20 jours (sauf avis contraire du chirurgien).

Il est fortement recommandé d’arrêter la prise der le tabac et l’alcool les jours qui suivent l’intervention (risque d’infection ou de retard de cicatrisation).

 

L’équipe médicale

 

 

La reconstitution osseuse

 

Il n'est pas rare que la hauteur ou la largeur de l'os maxillaire soit réduite suite à une atrophie osseuse de façon à ce que la substance osseuse existante ne soit pas suffisante pour accueillir avec fiabilité les implants. Si on veut absolument faire une implantation, une reconstruction  osseuse (augmentation) est indispensable et elle est réalisée avant ou en même temps que l'implantation. Ce sont soit les os du patient ou un substitut osseux qui sont utilisés comme matériau de comblement.
Le meilleur matériau de comblement reste encore l'os autogène, qui est prélevé par exemple dans l'angle mandibulaire ou sur le menton puis greffé (solidarisé). C'est seulement pour les reconstructions de grande envergure que des sites de prélèvement extrabuccaux comme le bassin sont choisis.
impl1
Les surfaces marquées en rouge correspondent aux sites de prélèvement osseux possibles dans la bouche : le menton, l'angle mandibulaire, la branche montante mandibulaire et la tubérosité au fond du maxillaire supérieur.
 Les morceaux d'os prélevés sont fixés en bloc avec des petites vis en titane sur la section de la mâchoire à reconstruire ou alors réduits en granulés et recouverts d'une membrane spéciale (par ex. Bio-Gide®). Au bout de six mois, la greffe osseuse est intégrée et les implants dentaires peuvent être posés.
La reconstruction osseuse à l'aide de membranes est appelée aussi GBR (de l'anglais : Guided Bone Regeneration = régénération osseuse guidée) ou GTR (de l'anglais : Guided Tissue Regeneration = régénération tissulaire guidée). Bio-Gide® est par exemple une membrane en collagène qui se résorbe automatiquement et qui ne doit pas être retirée ultérieurement.
Même les substituts osseux (par ex. Bio-Oss®) d'origine synthétique ou naturelle peuvent être  utilisés pour des petits déficits osseux. Il faut compter trois à huit mois pour que les "os artificiels" soient envahis par les os néoformés et remplacés petit à petit. Avantage : le prélèvement de masse osseuse autogène devient souvent inutile grâce à l'utilisation de substituts osseux. Les greffons artificiels et d'origine naturelle peuvent être combinés les uns avec les autres.

 impl2  Les substituts osseux et les membranes : l'os artificiel (ici Bio-Oss®) est disponible en granulés de différents gabarits ou en bloc.
impl3 Augmentation de la masse osseuse à l'aide d'une membrane (GBR) :
À gauche : le substitut osseux (Bio-Oss®) est recouvert d'une membrane en collagène (Bio-Gide®).
Au milieu : environ huit semaines plus tard, des vaisseaux sanguins et des cellules osseuses se sont formés dans la masse osseuse artificielle
À droite : plusieurs mois après, la membrane s'est résorbée, le corps étranger est entièrement remplacé par une masse osseuse néoformée.
impl4 impl5
impl6 impl7
 Crête alvéolaire trop étroite : l'os est reconstitué avec un greffon en bloc avant l'implantation (1). Les déficits osseux de petite envergure sont comblés pendant l'implantation avec des granulés osseux ou un substitut osseux (2-4).